Olam Properties : agence immobilière à Cannes

L’équipe d’Olam Properties vous souhaite la bienvenue dans son agence immobilière. Nous vous accompagnons dans vos projets d’achat, de vente et de location saisonnière à Cannes, Le Cannet et à Mougins. 

Nous nous spécialisons dans le conseil en immobilier, la location saisonnière, la gestion immobilière et les transactions, aussi bien à destination des particuliers que des professionnels. 

Nous vous aidons également dans le choix de vos produits d’investissement ou de défiscalisation.

 

Chasseur d’appartement pour votre projet d’achat

Le marché cannois est très particulier. En faisant appel aux services d’Olam Properties, vous avez la garantie de trouver rapidement et sans efforts, la villa, l’appartement avec terrasse plein sud ou la maison de charme avec parc arboré, dans le quartier qui a votre préférence. La Croisette, le Suquet, la vieille ville, La Bocca… Nous sommes là pour que vous fassiez le bon choix pour vous.

Chaque projet débute par un rêve. Notre rôle est de faire de votre rêve une réalité. Notre souhait est que vous viviez dans l’endroit qui vous convient à vous, à votre famille et à votre style de vie.

Nous avons à cœur de vous faire profiter de notre réseau et de notre connaissance du marché cannois pour vous assister dans vos démarches d’achat.

 

L’expertise de notre réseau pour la vente de votre bien

La recette d’une vente réussie comporte plusieurs ingrédients :

  • Un bien justement estimé,
  • Une communication claire en agence, en ligne et sur les magazines immobiliers ou sites spécialisés,
  • Un agent immobilier qui dispose d’une belle expertise du marché, mais aussi d’un excellent réseau,
  • Et enfin, des capacités indéniables de négociation.

C’est cette même recette du succès que nous appliquons depuis nos débuts dans la ville de Cannes. C’est elle qui nous a permis de nous bâtir une réputation solide auprès de nos clients. Notre savoir-faire dans la vente de biens s’appuie sur une méthodologie efficace qui vous apportera satisfaction.

 

Location saisonnière qui répond parfaitement à vos besoins

Les raisons qui vous amènent à Cannes sont variées :

  • Vous êtes en voyage d’affaires ou venez assister à un congrès.
  • Vous venez séjourner à Cannes pour votre plaisir, pour faire du shopping, découvrir la ville ou visiter la région.

Que ce soit pour quelques jours ou pour plusieurs semaines, Olam Properties dispose d’un portefeuille de biens, sélectionnés pour leur respect des standards de la location immobilière à Cannes de courte durée.

C’est pourquoi, en tant qu’agence immobilière indépendante, nous sommes partenaires du Réseau Only Cannes. Sa mission consiste à garantir un niveau de prestation du tourisme local de la cité cannoise.

Nous nous devons donc de respecter ce qu’Only Cannes nous impose, avec une charte de confiance qui garantit la qualité des services et biens que nous vous proposons.

Si vous êtes en train de planifier votre séjour à Cannes, comptez sur nous pour vous aider à en profiter au maximum, dans les conditions optimales.

 

Olam Properties : écoute et disponibilité

Chez Olam Properties, nous considérons que chaque client est unique, tout comme chaque bien est singulier. C’est pourquoi nous mettons l’accent sur l’écoute et la disponibilité que nous mettons dans chaque contact, dans chaque transaction.

Nous avons la passion de notre métier et sommes conscients que chaque personne qui pousse nos portes a des besoins particuliers. Ce n’est pas rien de confier la gestion de votre bien, l’achat ou la vente de ce dernier à des professionnels.

Nous nous sentons le devoir de tout mettre en œuvre pour que votre expérience avec vous soit inoubliable, que ce soit pour une location de saisonnière ou pour vous accompagner dans l’achat du logement idéal.

Consulter leur site : https://www.cannes-location.com/fr/location-appartement-vacances-cannes

Forum Entrepreneurs

Pourquoi cherchez un forum entrepreneurs ?

Une grande majorité des investisseurs en crypto-monnaies sont des entrepreneurs, et souvent ce qu’on appelle désormais des infopreneurs pour être précis.

Ce sont tous ces entrepreneurs travaillant avec ou directement sur internet essentiellement.

La recherche d’informations est au coeur de leur préoccupations, que ce soit pour connaitre la nouvelle loi en terme de fiscalité ou bien la dernière application qui va leur faire gagner un temps fou !

Il existe bien entendu de nombreux endroits ou retrouver toutes ces informations mais il est agréable de pouvoir se retrouver au sein d’une même communauté pour en discuter.

Les groupes Facebook ont connu une ascension dans ce sens mais il subsiste également les forums, qui ont eu leur moment de gloire dans les années 2000…

Alors que vous soyez un infopreneur ou simplement un petit entrepreneur qui aimerait savoir comment arrondir ses fins de mois, nous vous conseillons le tout nouveau forum Entreprendre.BIZ qui regroupe de nombreuses catégories dans le business : discussion générale, comment gagner de l’argent, légalité et Fiscalité (crypto monnaies comprises), Emploi, Achat et Ventes de sites internet, internet et technologie, la présentation des membres, les formations et salons et la partie réservée aux anglophones…

Vous devriez pouvoir trouver votre bonheur, que ce soit en lecture ou en participation au fur et à mesure des inscriptions des membres.

Profitez-en, c’est gratuit : www.entreprendre.biz !

La Chine accélère son positionnement Crypto !

Le bitcoin a récemment fait un bond de 42 % grâce à une simple phrase du président chinois Xi Jinping :

Il évoque la blockchain comme « une importante percée pour une innovation indépendante des technologies de base », avec des applications possibles dans de nombreux secteurs (finance, santé, sécurité alimentaire…).

Il va même jusqu’à préconiser d’augmenter les investissements dans cette technologie !

Autre marche arrière notable : le minage de crypto monnaies n’est plus une activité illégale en Chine.

Pensée depuis 2013 et certainement accélérée par la venue du Libra (américain) sur le devant de la scène internationale crypto, la version numérique du yuan la monnaie nationale, le DCEP (Digital Currency Electronic Payment) est peut être sur le point d’être dévoilé, pour gagner la course à la crypto nationale !

Des fuites sur Twitter parlent d’une sortie ce 11 novembre, le jour des ventes records dans le pays !

Pour cela, une application mobile permettra à la population de convertir depuis son smartphone ses yuans en “crypto-yuans”.

La révolution est en marche…

Grandeur et déboires des portefeuilles physiques de crypto-monnaies

Les crypto-monnaies sont des actifs prisés désormais dans le monde pour leur forte valeur ajoutée. Transitant sur la blockchain un type de réseau crypté et décentralisé, les crypto-monnaies sont à l’abri du piratage même si les applications opérant avec la blockchain ne bénéficient pas de ce niveau de sécurité. En effet, les contrats intelligents et les plateformes d’échange sont eux souvent victimes de raids de pirates.

Dans la foulée du piratage de la plateforme d’échange Mt-Gox, le plus grand de l’histoire des crypto-monnaies, naît le premier portefeuille physique : Trezor. Depuis, ce secteur est investi par d’autres acteurs qui connaissent diverses fortunes diverses.

Duel au sommet

Les portefeuilles physiques sont des sortes de clés USB particulières qui permettent le stockage des clés privées et publiques de certaines crypto-monnaies ; ils permettent ainsi de mettre ces actifs à l’abri de tout incident et perte informatique.

Si Trezor, d’origine tchèque, a été en 2013 le premier portefeuille physique proposé au public, le leadership dans la fourniture de ce service lui a été ravi par une entreprise française créée deux ans plus tard, Ledger. Elue start-up de l’année en Île-de-France, Ledger a multiplié en 3 ans d’existence les bonnes performances en faisant passer son chiffre d’affaires de 600 000 euros en 2016 à 41 millions un an plus tard.

Ledger is proud to have received the Startup of the Year Award for the Ile-de-France region from @EYFrance! #PELA
https://t.co/xIU5CnfB6N

— Ledger (@LedgerHQ) 13 septembre 2018

La start-up française a annoncé début septembre 2018 que ses périphériques supporteront désormais la monnaie EOS, après celles du Bitcoin, Ethereum, Litecoin et Dogecoin. C’est dire que le nombre limité de monnaies est l’handicap majeur de Ledger face à Trezor qui se targue de supporter 689 monnaies. Toute personne désireuse d’acheter NEM et lisant un guide sur CoinList à ce sujet par exemple et les stocker sur un wallet (portefeuille), ne peut donc pour l’heure qu’opter pour le second choix.

Un autre acteur très réputé dans l’univers de la crypto-monnaie promet aussi un portefeuille physique, il s’agit de John McAfee. Le portefeuille nommé Bitfi, a été présomptueusement déclaré impossible de piratage par le possesseur de l’enseigne et ancien directeur d’une entreprise de cybersécurité réputée. M. McAfee a proposé d’ailleurs une récompense de 500 000 dollars à celui qui arriverait à pirater son bijou technologique. Deux semaines après le lancement de ce wallet, deux failles de piratage ont été exposées sans que John McAfee n’accepte de verser la récompense.

Le papier l’emporte

L’univers des portefeuilles physiques n’a pas fini de nous surprendre puisque le portefeuille Xeeda, un nouvel arrivant propose un wallet qui peut être directement connecté à un téléphone portable.

Malgré ces innovations et la très grande sécurité qui caractérisent ces portefeuilles, ce sont les simples portefeuilles papier qui mettent définitivement les investisseurs à l’abri de tout dommage électronique ou informatique. Une simple impression sur papier des clés privées et publiques d’accès des crypto-monnaies placée en lieu sûr par vos soins vous garantit une meilleure sécurité. Aussi, nombreuses sont les personnes qui disent avoir perdu définitivement leurs crypto-monnaies parce qu’elles ont oublié la phrase de sécurité qu’elles avaient entrée pour verrouiller l’accès à leur périphérique. Si les portefeuilles physiques offrent plus de garantie que les ordinateurs, ils restent plus vulnérables que du simple papier.

Les UP/DOWN Crypto de la semaine 28

Les Gagnants

CoinPriceOpen% Change
StellarXLM
Stellar
€0.2417€0.162452.50%
0xZRX
0x
€1.0835€0.725350.33%
BitSharesBTS
BitShares
€0.1942€0.135044.21%
DogecoinDOGE
Dogecoin
€0.0029€0.002041.96%
Basic Attention TokenBAT
Basic Attention Token
€0.3118€0.230636.35%
CardanoADA
Cardano
€0.1516€0.111836.07%
ZcashZEC
Zcash
€184.3296€138.548532.47%
StratisSTRAT
Stratis
€2.6875€2.053532.43%
DecredDCR
Decred
€65.1627€50.957127.49%
EOSEOS
EOS
€7.5904€6.032326.26%
SteemSTEEM
Steem
€1.3902€1.111026.21%
Bitcoin CashBCH
Bitcoin Cash
€743.4070€597.261824.76%
BytecoinBCN
Bytecoin
€0.0030€0.002424.60%
NanoXRB
Nano
€2.5216€2.038624.60%
ZilliqaZIL
Zilliqa
€0.0723€0.058423.54%
VergeXVG
Verge
€0.0227€0.019020.53%
MakerMKR
Maker
€576.1365€481.977519.51%
DashDASH
Dash
€223.6581€187.905619.37%
OmiseGoOMG
OmiseGo
€6.9299€5.841319.37%
StatusSNT
Status
€0.0692€0.058518.99%
MoneroXMR
Monero
€125.0030€106.138118.47%
NEONEO
NEO
€33.6452€28.477417.80%
NEMXEM
NEM
€0.1664€0.142217.74%
GolemGNT
Golem
€0.3000€0.256516.85%
LitecoinLTC
Litecoin
€78.2812€67.408416.73%
BitcoinBTC
Bitcoin
€6,359.0396€5,464.830916.51%
WavesWAVES
Waves
€2.6799€2.304116.20%
IOTAMIOTA
IOTA
€0.9697€0.839815.47%
ICONICX
ICON
€1.4204€1.243215.27%
XRPXRP
XRP
€0.4388€0.384014.42%
LiskLSK
Lisk
€5.0323€4.413014.17%
EthereumETH
Ethereum
€429.0222€376.696614.03%
TezosXTZ
Tezos
€2.0425€1.803613.78%
SiacoinSC
Siacoin
€0.0104€0.009312.79%
Pundi XPSX
Pundi X
€0.0032€0.002912.07%
Ethereum ClassicETC
Ethereum Classic
€15.3304€13.970510.24%
OntologyONT
Ontology
€3.2897€3.018010.15%
WaltonchainWTC
Waltonchain
€6.4816€5.94539.26%
Binance CoinBNB
Binance Coin
€11.6617€10.75789.19%
DigiByteDGB
DigiByte
€0.0376€0.03398.97%
Bitcoin DiamondBCD
Bitcoin Diamond
€1.8990€1.80576.35%
AugurREP
Augur
€27.6060€27.07102.28%

Les Perdants

CoinPriceOpen% Change
VeChainVEN
VeChain
€1.6380€1.8950-12.03%

Miner du Monero sous Linux (Ubuntu)

Ce tutoriel indique une procédure détaillée pour vous montrer comment miner du Monero (XMR) en utilisant le CPU d’un ordinateur tournant sous Linux Ubuntu.

Créer un compte MinerGate

La première chose à faire est de vous rendre sur le site MinerGate et d’y créer un compte. Vous disposerez d’un tableau de bord complet qui récapitule l’ensemble de vos opérations. C’est intuitif, rapide et entièrement gratuit.

Une fois cela fait, ouvrez un nouveau Terminal Ubuntu et utilisez la commande suivante :

sudo apt-get update

Installer les paquets requis

Installez maintenant les paquets requis pour votre système en utilisant les commandes suivantes :

apt-get install libcurl4-openssl-dev git
apt-get install build-essential
apt-get install autotools-dev autoconf
apt-get install libcurl3 libcurl4-gnutls-dev

Installer le mineur

Maintenant vous allez installer le programme appelé cpuminer-multi en le clonant via un dépôt Github. Entrez les commandes suivantes :

mkdir /download
cd /downloads
git clone https://github.com/wolf9466/cpuminer-multi

Compiler et installer cpuminer-multi

En entrant ces quelques commandes :

cd cpuminer-multi
./autogen.sh
CFLAGS="-march=native" ./configure
make
make install

Commencer à miner

Vous allez désormais pouvoir commencer à miner en utilisant la commande suivante :

minerd -a cryptonight -o stratum+tcp://xmr.pool.minergate.com:45560 -u [email protected] -p x

Dans cette commande, veillez à remplacer l’adresse [email protected] par votre adresse MinerGate (celle avec laquelle vous vous êtes inscrit).

Information : Si toutefois vous rencontriez l’erreur suivante (qui se présente rarement, le plus souvent quand on essaie de miner à partir d’un vieil ordinateur) : CPU does not have AES-NI, which is required, prenez connaissance de la commande ci-dessous :

./configure  --disable-aes-ni   make

Connectez-vous à votre compte MinerGate via votre navigateur web et vérifiez que la connexion est bien établie entre votre ordinateur sous Ubuntu et le pool de minage de MinerGate.

MinerGate s’occupe de calculer tout un tas de choses intéressantes que nous vous laissons découvrir , et notamment combien de transactions votre ordinateur a validé. C’est donc un moyen pratique de miner sans se prendre la tête !

Conclusion

Vous savez maintenant comment miner du XMonero avec un ordinateur équipé d’un système Linux Ubuntu. C’était très simple, vous ne trouvez pas ?

Le programme Bitcoin Ponzi promet de revenir en Amérique du Nord

Image result for Ponzi Scheme Promises Return

Une telle déclaration est basée sur une annonce envoyée aux participants via son site internet :

 

Les avocats de la société reconnaissent avoir des problèmes de réglementation au Texas, à Washington, au Minnesota et à Hawaï en raison de la structure de rémunération et des tactiques de marketing de l’organisation. Par conséquent, USI a décidé d’arrêter de permettre aux utilisateurs en Amérique du Nord de recruter de nouveaux membres, de gagner des commissions ou de retirer des Bitcoins jusqu’à nouvel ordre.

Il semble que le président de l’entreprise, Horst Jicha, tienne la promesse qu’il a faite dans une interview le 25 janvier : De continuer à travailler avec l’équipe juridique d’USI et de permettre aux Nord-Américains de retirer des fonds ou de continuer à gagner des retours quotidiens de 1% sur l’investissement.

 

Pas le premier rodéo de la SEC

Au début de l’année 2018, la commission d’échange de titres s’est tournée vers le système de prêt BitConnect, alléguant que la société était une pyramide qui avait illégitimement augmenté la valeur du jeton BCC de la société à plus de 4,1 milliards de dollars.

Peu de temps après que l’entreprise ait reçu l’ordre de cesser et de s’abstenir, BitConnect a annoncé qu’elle fermait ses portes, faisant chuter la valeur du jeton BCC de plus de 435 $ à moins de 6 $ en moins d’un mois.

Indications cristallines

L’utilisateur de SteemIt, @thegrinder, offre de nombreuses raisons pour lesquelles des sociétés comme BitConnect et USI semblent mûres pour finalement se débarrasser de la monnaie durement acquise des utilisateurs. En voici quelques-unes :

  • Sites web jonchés d’erreurs d’orthographe et de grammaire de base en raison du fait que ces entreprises sont en sous-effectif;
  • Rendements élevés garantis sur investissement;
  • Commission perpétuelle pour référencer de nouveaux utilisateurs sur la plate-forme.
  • Demander aux utilisateurs de la crypto-monnaie en échange d’argent, qui ne peut être acquise via les jetons de l’entreprise. Cela gonfle la valeur du nouveau jeton, qui finit par tomber en panne lorsque les autorités entrent en scène.

Ceux qui font des affaires avec USI gagnent un rendement de 1%, payé en bitcoin plutôt qu’en espèces. Bien que cela rend l’USI un peu plus sain sur le plan économique, la société promet toujours des rendements incroyablement élevés et oblige les utilisateurs à geler les fonds pendant 140 jours ouvrables avant le retrait.

Le rachat forcé est une autre caractéristique des systèmes pyramidaux.


Alors, que se passe-t-il ensuite ?

Il semble que l’USI s’engage à tirer les leçons des erreurs de BitConnect et qu’elle ait réellement l’intention de donner aux utilisateurs nord-américains une autre chance de promouvoir l’entreprise, de gagner des commissions et de réaliser leurs gains en retirant bitcoin dans des portefeuilles privés.

Bien que ces intentions soient bonnes, la société n’a pas encore expliqué comment elle se conformera aux règles de la SEC, car les affiliés continuent de promouvoir l’USI tout en étant mal informés de ces règles.

 

Seul le temps nous dira ce qui va se passer par la suite. Pour l’instant, il est sûr de dire que la meilleure chose qu’un investisseur puisse faire est de ne prendre que des risques avec de l’argent qu’il peut se permettre de perdre. Même si cet argent est représenté par un jeton.

 

 

 

 

Image en vedette de ELEVENEWS.com

 

Bitconnect fait face à son deuxième recours collectif

Brian Paige poursuit Bitconnect pour une somme non divulguée, l’accusant d’avoir géré une présumée escroquerie sur investissement en ligne – un stratagème de Ponzi – dans le cadre de la deuxième poursuite intentée contre la plate-forme de prêt et d’échange en une semaine. Au moins 100 membres se sont joints au recours collectif, reflétant un « montant en litige » qui dépasse les 5 millions de dollars.

Related image

Le dernier recours collectif a été déposé devant la Cour de district américaine du Kentucky, division de Louisville, le 29 janvier. Paige est représenté par Jasper Ward de Jones Ward PLC à Louisville, Kentucky et Abigale Rhodes Green d’un cabinet d’avocats spécialisé dans les blessures. Prénom.

Selon la plainte, une copie de ce que CCN a obtenu, la compagnie ciblait les résidents du Kentucky :

 

« Bitconnect a arnaqué des milliers de gens du Kentucky et des centaines de milliers d’Américains sur des millions et des millions de dollars via un site web intitulé bitconnect.co. »

 

Pour sa part, Paige a d’abord investi 100 $ en novembre, suivi d’une allocation de 5 010 $ en décembre. Aujourd’hui, cela vaut quelques centaines de dollars.

Le vice-président de l’escroquerie présumée, Ryan Massen de Tulsa, en Oklahoma, utilise des vidéos YouTube pour promouvoir l’entreprise et « convaincre les gens de déposer de l’argent sur le site Web de Bitconnect », ce que Paige et plusieurs autres ont fait. Massen a déposé du bitcoin en échange de rendements fixes et d’une garantie de remboursement intégral du capital à une date ultérieure. Bitconnect promettait des rendements fixes pouvant atteindre 40% par mois et 1% par jour, quel que soit le marché de la crypto-monnaie.

Cependant, ces promesses ne se sont jamais matérialisées. Au cours des dernières semaines, Bitconnect a dû fermer sa plate-forme de négociation et d’investissement dans le cadre d’une série d’ordonnances de cessation et d’abstention réglementaires au Texas et en Caroline du Nord. Le prix du BCC a souffert, et maintenant Paige ne dispose plus que du jeton qui ne vaut pas le portefeuille qui le détient, la pièce ayant perdu 90% de sa valeur.

Lorsque Bitconnect a fermé pour « difficultés techniques » le 16 janvier, il a converti les avoirs de Paige en BCC, qui valait alors 363 $ chacun. Les intérêts et les principales promesses n’étaient plus honorés. Lorsque la compagnie a annoncé sa fermeture quelques jours plus tard, la pièce BCC a chuté à 11,03 $.

 

Un stratagème de Ponzi

La plainte allègue que, au lieu d’exercer une véritable activité commerciale, Bitconnect se contente de « compter sur de nouveaux fonds provenant de nouveaux utilisateurs, qui devraient à leur tour attirer plus de nouveaux utilisateurs pour produire plus d’argent ». Le cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, semble être d’accord –

(depuis Instagram)

 

Michael [email protected]
BitConnect ressemble vraiment à une arnaque. Un vieux stratagème de Ponzi…
de mauvais acteurs affectent la communauté. Point. #bitcoin #ether

 

À quoi Buterin a répondu –

 

Vitalik « Ne donnent pas d’ETH » Buterin
✔ @VitalikButerin

Toute personne qui n’est pas encore d’accord avec ceci devrait regarder cette vidéo :
https: //www.youtube.com/watch? V = T1He1UFYIiY … https://twitter.com/novogratz/status/936289332289208320 …

À l’instar de la première action collective intentée contre Bitconnect, la poursuite de Paige allègue que « les investissements Bitconnect sont des titres » mais ne sont pas enregistrés en tant que tels. Par conséquent, les commissions reçues pour la vente des investissements Bitconnect sont illégales.

Les demandeurs dans l’affaire demandent des dommages-intérêts d’une prétendue rupture de contrat pour « le remboursement du capital, des intérêts, des honoraires d’avocat et d’autres dommages prévisibles de la perte totale de cet investissement ».

Paige demande également une ordonnance restrictive à l’encontre des défendeurs Bitconnect et Massen pour le gel des avoirs et la divulgation d’une adresse de portefeuille bitcoin « afin que leur argent puisse être surveillé de manière appropriée ».

 

 

 

 

Image en vedette de law.com.

Les prix de Bitcoin et Ethereum pourraient plus que tripler en 2018, selon une enquête

Dans l’étude publiée dans le South China Morning Post (SCMP), neuf participants de l’industrie blockchain ont été interrogés sur la trajectoire potentielle des prix des 12 meilleures crypto-monnaies du monde.

L’étude a révélé de manière intéressante que les participants étaient plus optimistes envers Ethereum que Bitcoin, car ils s’attendaient à ce que la capitalisation boursière d’Ethereum augmente de 212%. La capitalisation boursière de Bitcoin devrait augmenter de 194%, tandis que Bitcoin Cash devrait progresser de 123%.

Image result for bitcoin ethereum

L’enquête, selon le SCMP, était basée sur les niveaux de prix observés le 27 février. À ce moment, Bitcoin était supérieur à 10.00 $ et Ethereum à 870 $. Cela signifie que, selon les répondants, à la fin de l’année, le prix d’Ethereum serait de 2 550 $, Bitcoin atteindrait 29 533 $ et Bitcoin Cash, 2 721 $.

Les projections de l’enquête signifieraient que Bitcoin et Ethereum verraient leur valeur plus que tripler en neuf mois, les tendances récentes des prix ayant fait chuter Bitcoin à 8 800 dollars au moment de la publication. Ethereum se négocie actuellement à 670 $.

La croissance attendue de la capitalisation boursière d’Ethereum serait liée à l’applicabilité de son réseau et à la croissance des offres initiales de pièces de monnaie (ICO). Comme l’a montré Hacked, la collecte de fonds de l’OIC a atteint 1,2 milliard de dollars en février, portant le total des fonds recueillis à 2,7 milliards de dollars cette année.

Selon le SCMP, la chute des prix d’Ethereum est de voir les investisseurs acheter plus, de sorte qu’ils puissent ensuite participer à plus d’ICO. Si Oh, vice-président chez Octagon, un courtier de crypto-monnaie basé à Hong Kong, a révélé que son entreprise a constaté un intérêt pour Ethereum, bien qu’il ait révélé que son intérêt pour Bitcoin était toujours répandu.

Il a dit :
« Bitcoin représente encore une partie démesurée de nos flux [aujourd’hui]. Pour mettre les choses en perspective, le chiffre d’affaires quotidien moyen de Bitcoin est encore plus de trois fois supérieur à celui d’Ethereum ».

Kevin Loo, co-fondateur et directeur de la stratégie chez CryptAM, une société de gestion d’actifs numériques basée à Hong Kong, a également déclaré à l’agence de presse qu’il s’attendait à ce que l’Ethereum ait un bel avenir. Loo a souligné que la crypto-monnaie, tout comme Bitcoin, est confrontée à des problèmes de mise à l’échelle, bien qu’il pense que ceux-ci sont correctement pris en charge.

Pour prouver son point de vue, il a souligné l’engouement de CryptoKitties qui congestionnait temporairement le réseau.

Il a déclaré :
« À titre d’exemple, en novembre 2017, le réseau Ethereum a connu un nouvel engouement pour les CryptoKitties, un jeu de chaton virtuel qui permet aux joueurs d’acheter et d’élever des « animaux-crypto ». Cela ralentit le réseau et met en évidence l’un des défis auxquels sont confrontées les anciennes blockchains – un manque d’évolutivité ».

 

Image en vedette de unhashed.com

Le développeur de jeux vidéo Atari dévoile le redémarrage du jeu à double crypto-monnaie alimenté par blockchain

Le groupe Atari a révélé une initiative à deux volets, pour laquelle il a signé un certain nombre de partenariats impliquant non pas une, mais deux crypto-monnaies.

Image result for Atari and blockchain

Atari est le dernier en date de ce qui semble être la création d’une tendance de vieilles sociétés ayant dépassé leur meilleure période qui sont à la recherche d’un redémarrage sur les marchés de la crypto-monnaie. Atari devrait s’attendre à ce que les régulateurs surveillent de près leur vente/émission de jetons, vu que la société ne veut pas se heurter à des obstacles similaires à ceux qui ont ralenti les plans jetons de l’autre icône, Eastman Kodak.

L’effet blockchain

Les projets d’Atari comprennent une plate-forme de divertissement cryptographique pour le jeton Atari, ainsi qu’une plate-forme de casino pour l’activité de jeux crypto-monnaie. Les actions d’Atari sont cotées à Paris et les actions ont progressé de 57% depuis la dernière mise à jour de leurs plans blockchain, il y a environ une semaine. La société a d’abord fait connaître ses ambitions en lien avec la blockchain à la fin de l’année 2017.

Des jeux sur la blockchain

Maintenant, Atari se penche sur une partie de sa stratégie, qui consiste à prendre une participation de 17,5% dans Infinity Networks, une start-up basée à Gibraltar, à laquelle la société de consoles de jeux a sous licencié sa marque. Infinity est derrière une plate-forme décentralisée pour le divertissement numérique à travers les canaux, y compris les jeux vidéo, les films et la musique.

Atari est prompte à souligner que la plate-forme Infinity est encore en développement, ce qui est un point clé pour les acheteurs potentiels du jeton Atari, qui alimentera la plate-forme Infiniti.

Pendant ce temps, Atari se concentre également sur le marché du casino et prend au sérieux sa relation avec la plate-forme de jeu en ligne Pariplay, dont la plate-forme est alimentée à la fois par l’argent fiduciaire et les crypto-monnaies.

Les joueurs nostalgiques seront heureux de voir quelques-uns de leurs jeux Atari préférés sur les sites de casino en ligne, bien que la société ne les ait pas encore identifiés. Atari développe une seconde pièce numérique, baptisée le jeton Pong, qui sera dédiée à la plate-forme du casino.

Le jeu a été parmi les secteurs à affluer à la blockchain, avec des casinos, des « gamers » et des démarrages virtuels de cadeau émettant fréquemment des jetons exclusifs dans des ICOs conçus pour fonctionner au sein de leurs écosystèmes respectifs.

De plus, à Gibraltar, où réside Infinity Networks, le partenaire d’Atari, c’est sur le point d’émerger en tant que nouveau territoire pour le dévoilement de la réglementation de l’ICO. Cela est de bon augure pour les acheteurs potentiels du jeton Atari, car il fournit à l’entreprise un modèle à suivre – si elle décidait de poursuivre la route de l’ICO avec ses nouveaux jetons.

Image en vedette de gizmodo.com