Miner en jouant aux jeux vidéo, c’est maintenant possible !

S’allonger sur votre canapé, allumer la télévision, jouer aux jeux vidéo … et tout cela en étant payé ! C’était votre rêve, c’est maintenant une réalité grâce à BUFF, une nouvelle start-up impliquée dans la blockchain.

Ce nouveau service veut concrétiser cette douce utopie avec une nouvelle plateforme de fidélité qui « récompense les joueurs pour simplement jouer ».  Ce concept novateur se basent sur plusieurs études tendant à démontrer la frustration des gamers de ne pas bénéficier de réels profits dans l’achèvement d’un jeu, au regard du temps investi.

En effet, à l’heure actuelle, il n’y a aucun moyen réel d’être rémunéré pour vos exploits, à moins d’être un joueur professionnel ou un YouTuber reconnu. De plus, toutes les réussites (trophées, points…) gagnées dans un jeu sont limitées à l’écosystème spécifique de celui-ci. Partant de ce constat, BUFF croit que les joueurs actifs devraient être récompensés pour leur fidélité et leurs efforts, sur un jeu ou plusieurs.

Alors concrètement, comment cela fonctionne  ?

Le but de la plateforme est non seulement de récompenser les joueurs pour leurs efforts mais aussi de créer une importante communauté de joueurs impliqués. Ceux-ci gagnent des pièces BUFF en jouant en réseau et en y obtenant de bons résultats. Que ce soit en jouant à un jeu avec différentes réalisations, ou en compétition contre d’autres joueurs dans un match en ligne, les utilisateurs gagnent des pièces en fonction de leurs classements et, évidemment, du temps passé à jouer. Le slogan de la plateforme explique d’ailleurs explicitement ce concept « vous offrir la chance de miner pendant que vous jouez » . Dans les faits, il n’y a pas de « minage » à proprement parlé impliqué dans les pièces BUFF (le réseau utilise le DPoS (Delegated-Proof-of-Stake), mais la seule façon d’engranger des coins reste d’y investir des efforts et du temps.

En plus de gagner des pièces BUFF en jouant et en gagnant, le point fort du réseau est de tendre à rassembler une multitude de jeux pour créer un écosystème homogène. L’un des aspects négatifs dans l’industrie du jeu et le peu de complémentarité entre deux services. Les devises, les points et les réussites gagnés dans un jeu ne peuvent souvent pas être transférés vers un autre jeu (à moins qu’il ne soit la propriété de la même société éditrice). À cause de cela, les joueurs se retrouvent donc souvent avec un excès de récompenses dans un jeu auquel ils ont pourtant consacré du temps, mais n’ont aucune option au-delà du jeu lui-même pour utiliser lesdits trophées. BUFF est en train de résoudre cette équation en connectant des jeux de toute l’industrie dans le but de faire immerger une économie et un écosystème unifiés. En effet, les pièces BUFF gagnées en jouant à un jeu peuvent être utilisées dans un jeu entièrement différent, s’il fait partie du réseau partenaire.

Pour conclure ce cocktail séduisant, BUFF offre aux utilisateurs une économie tout-en-un pour acheter, vendre et échanger des articles de tous les jeux du réseau. Il n’est pas nécessaire de rechercher des sites de vente (souvent peu fiables) car la plate-forme comprend un marché sécurisé pour tout les utilisateurs. La marketplace est un gagnant-gagnant pour tout le monde, car les joueurs transigent toujours sur une plate-forme fiable et peuvent utiliser ce qu’ils ont déjà engrangé, plutôt que d’entrer des informations bancaires pour gagner un nouveau skin ou une compétence spécial à leur jeu préféré.

Comme BUFF se vente d’être un programme de fidélisation pour l’ensemble de l’industrie du jeu, il apporte des aspirations autrefois impossibles sur le marché. Contrairement à d’autres programmes, la start-up associe des joueurs de toute l’industrie, sur un grand réseau. Grâce au partenariat de BUFF avec Overwolf, la plate-forme aura immédiatement accès à une base mensuelle active de plus de 15 millions de joueurs sur une variété de plateformes et de jeux. Ainsi, que vous jouiez à League of Legends, Minecraft ou Call of Duty, les joueurs du monde entier pourront interagir, jouer, gagner et échanger sous un même toit.

En mettant en œuvre la technologie blockchain au service du jeu, BUFF offre la première véritable solution de fidélisation. Rob Dyer, membre de l’équipe créatrice, et ancien dirigeant chez Tapjoy, Zynga et Sony, a déclaré à VentureBeat lors d’une interview :

« Nous avons essayé de faire des programmes de fidélité dans le passé, mais ils n’ont pas fonctionné à cause de la fraude et des perturbations dans le plaisir du jeu. Quand Elay [PDG de BUFF] a proposé cela, j’ai pensé que cela pourrait fonctionner grâce à la blockchain. Cela devrait vraiment aider à la fidélité et à l’engagement, ce qui est l’un des plus gros problèmes avec les jeux aujourd’hui. »

Alors, intéressé ? Allongez-vous sur votre canapé, allumer la télévision, jouer aux jeux vidéo… et miner ! (en savoir plus : https://buff.game

Miner du Monero sous Linux (Ubuntu)

Ce tutoriel indique une procédure détaillée pour vous montrer comment miner du Monero (XMR) en utilisant le CPU d’un ordinateur tournant sous Linux Ubuntu.

Créer un compte MinerGate

La première chose à faire est de vous rendre sur le site MinerGate et d’y créer un compte. Vous disposerez d’un tableau de bord complet qui récapitule l’ensemble de vos opérations. C’est intuitif, rapide et entièrement gratuit.

Une fois cela fait, ouvrez un nouveau Terminal Ubuntu et utilisez la commande suivante :

sudo apt-get update

Installer les paquets requis

Installez maintenant les paquets requis pour votre système en utilisant les commandes suivantes :

apt-get install libcurl4-openssl-dev git
apt-get install build-essential
apt-get install autotools-dev autoconf
apt-get install libcurl3 libcurl4-gnutls-dev

Installer le mineur

Maintenant vous allez installer le programme appelé cpuminer-multi en le clonant via un dépôt Github. Entrez les commandes suivantes :

mkdir /download
cd /downloads
git clone https://github.com/wolf9466/cpuminer-multi

Compiler et installer cpuminer-multi

En entrant ces quelques commandes :

cd cpuminer-multi
./autogen.sh
CFLAGS="-march=native" ./configure
make
make install

Commencer à miner

Vous allez désormais pouvoir commencer à miner en utilisant la commande suivante :

minerd -a cryptonight -o stratum+tcp://xmr.pool.minergate.com:45560 -u votremail@gmail.com -p x

Dans cette commande, veillez à remplacer l’adresse votremail@gmail.com par votre adresse MinerGate (celle avec laquelle vous vous êtes inscrit).

Information : Si toutefois vous rencontriez l’erreur suivante (qui se présente rarement, le plus souvent quand on essaie de miner à partir d’un vieil ordinateur) : CPU does not have AES-NI, which is required, prenez connaissance de la commande ci-dessous :

./configure  --disable-aes-ni   make

Connectez-vous à votre compte MinerGate via votre navigateur web et vérifiez que la connexion est bien établie entre votre ordinateur sous Ubuntu et le pool de minage de MinerGate.

MinerGate s’occupe de calculer tout un tas de choses intéressantes que nous vous laissons découvrir , et notamment combien de transactions votre ordinateur a validé. C’est donc un moyen pratique de miner sans se prendre la tête !

Conclusion

Vous savez maintenant comment miner du XMonero avec un ordinateur équipé d’un système Linux Ubuntu. C’était très simple, vous ne trouvez pas ?

Le géant du Web ALIBABA prépare-t-il une plateforme de minage ?

Ce n’est pas officiel mais dans un document traduit du chinois, certaines sources ont pu trouvé la déclaration d’une plateforme de minage (voir lexique) par le géant du Web ALIBABA / ALIEXPRESS le 10 octobre 2017.

Son patron, Jack Ma, avait pourtant affirmé le mois dernier qu’il n’était pas encore prêt pour la technologie « cryptonienne » :

“I don’t think we are ready for that,” he said, adding that the company would focus its efforts on fiat-based fintech innovations such as Alipay. “Bitcoin [is] not for me.”

Cette plateforme nommée « P2P Node », devrait permettre le minage à distance (cloud mining), c’est à dire louer de la puissance de calcul à n’importe qui et se partager les revenus.

C’est déjà ce que font certaines sociétés, dont le site HASHFLARE que nous sommes actuellement en train de tester, a priori les premières estimations donnent un retour sur investissement sur 6 mois et 6 mois supplémentaires pour faire un profit du même montant (vous investissez 100 euros, vous récupérez 200 euros un an plus tard).

Une vidéo tuto est en cours de réalisation, mais si vous désirez d’ores et déjà tester ce service, c’est par ici !