L’ancien footballeur portugais Luis Figo promotionne une nouvelle offre de crypto

Luis Figo cryptomonnaie

Comme la chaîne CNN l’avait signalé plus tôt cette année, la star du ballon rond Luis Figo a récemment signé un contrat avec Stryking Entertainment, une société de jeux en ligne, afin de promouvoir sa levée de fonds en cryptomonnaie (ICO).

L’ancien chouchou des supporters madrilènes, qui a côtoyé les plus grands joueurs au monde tels que Zidane ou Rivaldo, et qui a remporté de nombreux titre au cours de sa carrière, plébiscite également le football virtuel. Il a d’ailleurs déclaré à l’époque qu’il a tout de suite apprécié la plateforme Football-Stars, dernière-née de Stryking Entertainment.

Cette entreprise leader sur le marché des jeux en ligne prévoit d’utiliser l’aide de Figo pour faire la promotion de son jeton STRYKZ via un ICO (opération de levée de fonds en crypto). CNN a réussi à en savoir un peu plus sur cette opération marketing et financière.

Au cours de notre interview, l’ancien milieu offensif de la Selecção a révélé avoir toujours aimé le monde des affaires, et qu’il a continué à gérer sa propre entreprise après avoir pris sa retraite sportive. Luis Figo avoue cependant ne pas être un expert en cryptomonnaie, mais il apprécie fortement l’environnement novateur de cette nouvelle forme de finance.

Son rôle avec Stryking est davantage de fédérer une communauté autour de la levée de fonds que de se préoccuper de l’aspect technique des tokens, bien qu’ils soient au coeur du projet. Nous lui avons demandé sans détour s’il possédait ou utilisait lui-même de la cryptomonnaie.

Figo a répondu:

« Non, pas encore. Je suis quelqu’un de la vieille école, surtout en ce qui concerne mes finances. Mais c’est quelque chose qui est en plein essor, et il est important de bien se tenir informé pour ne pas louper le train en marche. »

En devenant l’ambassadeur de la marque Stryking, Figo a rejoint une liste croissante de célébrités approuvant et promotionnant les opérations de levée de fonds via des cryptomonnaies. Parmi eux, Manny Pacquiao, le légendaire champion de boxe anglaise, ainsi que Luis Suarez et Michael Owen, deux autres grands noms du football professionnel.

Ce genre d’opération financière a cependant été pointé du doigt par la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine, qui a dernièrement accusé les fondateurs de Centra Tech – dont la vente symbolique a été promue par Floyd Mayweather sur les réseaux sociaux, de fraude.

Interrogé sur ce point litigieux, Christian Szymansky, co-fondateur de Stryking, a précisé qu’entre Luís Figo et sa société, les choses sont différentes, car la star du foot est directement connectée au produit et se concentre sur la croissance de sa communauté, pas seulement sur la promotion de l’opération financière.

Szymansky précise également que Stryking dispose déjà d’une plateforme de football en ligne et a établi un partenariat avec deux grandes organisations en Allemagne. Les utilisateurs pourront publier leur propre contenu et partager des informations d’une manière inédite dans l’industrie du football, tout en développant des fonctionnalités qu’ils jugent nécessaires.

Les tokens de Stryking seront utilisés pour débloquer des contenus spéciaux et des fonctionnalités spécifiques. Figo souligne qu’il s’agit d’un « jeu de simulation » pour ceux qui aiment le sport mais qui n’ont pas la chance d’être « un vrai coach, ou un président de club. » Bien qu’il ne soit pas sûr que les cryptomonnaies et la technologie blockchain feront partie de l’avenir, Figo a ajouté que les tokens ne sont pas créés pour aider les utilisateurs à devenir riches, mais pour offrir un réel divertissement.

Luis Figo rajoute:

« Notre objectif est de constituer une grande communauté pour que la plateforme puisse devenir plus intéressante. Nous voulons fédérer les fans afin qu’ils puissent contribuer au développement en apportant de nouvelles idées, pour rendre le jeu beaucoup plus intéressant. Et quand c’est intéressant, les gens peuvent se faire plaisir et être heureux. « 

Malheureusement, cette confidence a marqué la fin de notre courte entrevue avec Luís Figo. Quant à Stryking, sa vente de jetons STRYKZ est prévue en collaboration avec le Gibraltar Blockchain Exchange (GBX).

Image en vedette de