Les dirigeants du G20 s’engagent sur la réglementation de la crypto monnaie

Certains pays ont pris l’initiative de réglementer divers aspects de l’utilisation des crypto-devises, mais beaucoup ont laissé la question complètement en suspend. Cela pourrait bientôt changer avec la pression croissante exercée sur les gouvernements pour qu’ils élaborent des normes en matière de réglementation des devises numériques, comme en témoigne le dernier sommet du G20 qui a réuni des personnalités politiques des grandes puissances mondiales.

Réduire les risques de la technologie

Le sommet des dirigeants du G20 à Buenos Aires, en Argentine, s’est achevé samedi par une déclaration commune sur le développement juste et durable adoptée par les chefs  d’État. Dans un communiqué, les dirigeants du G20 ont affirmé l’importance de la mise en place d’un système financier ouvert. Cela sera essentiel pour favoriser la croissance économique. Ce communiqué a aussi permis de connaître l’intention des grandes puissances mondiales de mettre en place des normes internationales pour réglementer les crypto-devises.

Voici les détails de cette annonce en anglais :

Selon les dirigeants du G20, ils continueront à surveiller et, si nécessaire, à réduire les risques et les vulnérabilités émergents du système financier ; et, par le biais d’une coopération continue en matière de réglementation et de contrôle, remédier à la fragmentation. Ils attendent avec intérêt de continuer à progresser vers une intermédiation financière non bancaire résiliente. Les dirigeants du G20 vont intensifier leurs efforts pour faire en sorte que les avantages potentiels de la technologie dans le secteur financier puissent être réalisés tout en atténuant les risques.

Un sommet organisé à Buenos Aires

Le G20 est un sommet international réunissant des responsables gouvernementaux et des banquiers centraux des 20 plus grandes économies du monde. Ses membres représentent 85 % de la production économique mondiale, 66 % de la population mondiale et 75 % du commerce international.

En février dernier, des hauts responsables français et allemands ont publié une lettre appelant à une discussion sur les implications réglementaires des crypto-monnaies. En mars, il a également été révélé que le Japon, pays leader dans l’adoption des devises virtuelles, a plaidé pour un accord sur des règles mondiales en la matière.