Mariage de la crypto-monnaie et des diamants ?

Compte tenu de la volatilité de la plupart des crypto-monnaies, certains organismes veulent indexer leur crypto-monnaie sur des matières concrètes comme veut le faire le Venezuela avec son pétrole.

C’est au tour de Eli Avidar, qui est directeur général de la bourse du diamant de Tel-Aviv, de proposer à la commission des Finances de la Knesset (l’Assemblée nationale de l’État hébreu) un projet de monnaie virtuelle, soutenue par des achats de diamants. Eli Avidar explique avoir confié à une start-up, du nom de Carats.IO, le soin de développer l’algorithme sur lequel pourrait s’appuyer cette nouvelle crypto-monnaie qui devrait être prioritairement dédiée au commerce entre diamantaires et fabricants de bijoux.

Compte tenu de notre activité unique, l’industrie du diamant a besoin d’une monnaie numérique qui rassure ses utilisateurs. Or, la plupart de celles existantes sur le marché inquiètent d’autant plus que l’identité de leur fondateur n’est pas connue. Notre devise, au contraire, est totalement transparente et documentée. Elle est basée sur la technologie de la blockchain et alignée sur le cours de notre matière première. De sorte que les régulateurs pourront être tranquilles, tant que l’industrie du diamant ira de l’avant.

et de rajouter :

Bien qu’il y ait actuellement plus de 2 000 monnaies numériques sur le marché, très peu d’entre elles sont soutenues par des produits conservés dans des coffres-forts. Notre nouvelle monnaie numérique sera adossée au diamant et ne souffrira donc pas d’une volatilité élevée par rapport aux autres devises.

A SUIVRE !

Source : lepoint